L'univers

Préambule

L’univers de Carte Noire est teinté de la renaissance et des grandes explorations. Aux quatre points cardinaux de l’Île Mère se retrouvent quatre grands peuples qui diffèrent par leurs valeurs et leurs croyances.

Or, voilà plusieurs années que la nature semble se retourner contre l’homme, diminuant les ressources de façon inquiétante. Les problèmes de pauvreté et de surpopulation laissent présager une époque de grande noirceur où seuls les plus riches pourront survivre. Des représentants des 4 peuples consentent donc à se rencontrer afin de trouver une solution à cette problématique imminente. Il est proposé de mener une grande expédition secrète vers le continent noir.

La légende raconte, qu’avant que le chaos ne les oblige à se replier par bateaux sur l’Île mère il y a 400 ans, cette terre abritait des milliers d’hommes. Cette tentative de colonisation et d’exploitation des ressources du continent pourrait sauver l’humanité deuxième, mais se lancer dans l’inconnu peut être périlleux.

Serez-vous de l’aventure?

L'Île Mère

L’ancien monde

Dans ce monde, l’être humain a toujours dû lutter pour sa survie. Il y a 6000 ans on raconte que les humains marchaient nombreux sur le continent. Dans son évolution, l’homme appris non seulement à se défendre, mais à construire des civilisations et des sociétés impressionnantes. Sa créativité et son intelligence lui permis de se surpasser à travers les millénaires, réalisant des progrès technologiques impressionnants.

Or, peu à peu, une force incontrôlable poussa les hommes à devenir violents envers leurs semblables et, dès le crépuscule, on entendait des cris de détresse qui laissèrent place à de plus en plus de corps mutilés. Les hommes devinrent apeurés, nerveux et violents. Face à ce chaos constant, ils voulurent construire des forteresses pour se protéger. Ces abris se changèrent rapidement en abattoirs et une terreur constante régnait.

L’homme, qui était, autre fois, civilisé, régressa rapidement en un animal sauvage et sanguinaire. Prédisant l’extinction de la race humaine, un groupe de visionnaires entreprirent le projet de construire des bateaux et d’envoyer des hommes et des femmes, sélectionnés pour leur idéologie pacifique, en direction d’une île vierge afin d’assurer la survie de l’humanité.

Transition de l'Île Mère vers le Continent Noir

L’arrivée sur l’Île Mère

C’est au printemps de l’année 5806, qu’un équipage de 1 000 hommes et femmes en âge de se reproduire quittèrent le continent en direction d’une île déserte, surnommé l’Île Pôle. La traversée fut difficile. Bon nombre périrent par la maladie, les incidents de navigation, ainsi que les violentes attaques de créatures marines. Seulement 400 d’entre eux parvinrent sur la nouvelle Île, complètement épuisés et affamés. Arrivés sur la côte Ouest, ils établirent une première cité grâce aux ressources abondantes à leur disposition. La mission était claire, les femmes se mirent rapidement à donner naissance au plus grand nombre d’enfants possibles. Une nouvelle génération vit le jour aux abords de l’Île. Bien que les hommes et femmes de l’Île évoluaient dans la paix, la menace d’une société violente et meurtrie flottait toujours au-dessus de leurs têtes et continuait d’hanter leurs esprits.

La forteresse centrale

C’est ainsi qu’une cinquantaine d’années plus tard, un groupe de vaillants constructeurs et penseurs convinrent de bâtir une grande forteresse de pierre au centre de l’Île. Celle -ci permettrait de se replier en cas de danger et d’assurer la protection des jeunes générations. Or, au cours du projet de sa construction, plusieurs têtes fortes se démarquèrent par leurs idéologies et leurs influences auprès des autres. Les tensions et les conflits apparurent rapidement au sein de la communauté; il ne pouvait y avoir plusieurs chefs. Ils convinrent donc de passer au vote afin d’élire un seul dirigeant. Ce fut Adolphe Clock qui l’emporta, mais non pas à l’unanimité. Au moment de son discours de victoire d’élection, il reçut une flèche en pleine poitrine et s e fit trancher la gorge publiquement par un assassin. Un incendie se déclara au même moment dans la forteresse, déclenchant une panique et une mêlée générale. Les groupes d’oppositions se firent la guerre et s’accusèrent à torts et à travers. Le feu pris e n puissance et ravagea non seulement les constructions, mais les forêts avoisinantes.

Une semaine plus tard, alors que tout était réduit en cendres et que les corps reposaient, un drapeau blanc fut hissé au haut de la tour. Il fallait faire une trêve et arrêter cette guerre interne. S’ils avaient quitté le continent c’était pour se sortir de la violence et de la déchéance et non pas pour y replonger. 

La forteresse centrale


Les têtes fortes convinrent de se rencontrer afin de trouver des solutions diplomatiques. Après des heures de discussions animées, la solution se présenta. Pour le bien-être de l’humanité, il valait mieux se diviser et bâtir des sociétés en territoires différents. Quatre leaders avec quatre visions du monde émergeaient de ce conflit, ce qui leur donna l’idée de diviser l’Île selon les quatre points cardinaux.